Notre site web utilise des cookies afin d’optimiser votre expérience en ligne et vous fournir de meilleurs services. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, conformément à notre Déclaration de protection des données.

Utiliser le Gardien Plus pour gérer la morelle noire de l'Est

Les mauvaises herbes résistantes et qui réduisent la qualité des récoltes sont deux problèmes importants auxquels les producteurs de soya à identité préservée (IP) font face. La situation de Harm Kelly, un producteur IP près de Dunnville, en Ontario, n’est pas différente.

Le problème
Les producteurs de soya IP doivent produire une récolte propre. Il est particulièrement important de maîtriser les mauvaises herbes comme la morelle noire de l’Est. Cette mauvaise herbe ne fait pas que diminuer le rendement, mais elle cause aussi de sérieux problèmes au moment de la récolte. La morelle noire de l’Est a des petites baies qui éclatent dans la moissonneuse-batteuse et qui tachent les graines de soya. Ces taches peuvent réduire de façon importante ou même éliminer la prime sur laquelle les producteurs de soya IP comptent pour rentabiliser les frais de gestion additionnels liés à la production de soya IP.

Les herbicides du groupe 2 ont été particulièrement efficaces dans le cas du soya IP. Mais la résistance aux herbicides est apparue avec l’utilisation répétée. Les producteurs IP doivent pouvoir maîtriser les mauvaises herbes qui réduisent le rendement et la qualité des récoltes, mais ils doivent s'assurer qu'ils combattent les mauvaises herbes à l'aide d'un herbicide qui offre plusieurs modes d'action pour maîtriser les mauvaises herbes les plus coriaces.

Voilà le problème auquel Harm Kelly faisait face. Il voulait protéger ses primes IP mais il avait aussi besoin d’un herbicide qui mettrait en échec la résistance aux herbicides. Il voulait aussi répartir ses risques en ne mettant pas tous ses œufs dans le même panier et en ne se servant pas du même programme d'herbicide sur toutes ses terres.

La solution
« Nous faisions une seule application d’un herbicide de postlevée conventionnel sur notre soya IP, mais nous aimions répartir le risque en faisant une application en présemis dans certains champs », explique M. Kelly. « Gardien® Plus était souvent le seul produit que nous devions appliquer. »

La coloration par la morelle noire de l’Est est souvent considérée être le plus grand facteur qui empêche le soya IP de se classer. Mais une autre mauvaise herbe supprimée par Gardien® Plus, le chénopode blanc, peut aussi occasionner des problèmes.

Le chénopode blanc est encore humide au moment de la récolte et il peut teinter le soya de vert. Les producteurs ont fort à faire pour maîtriser le chénopode blanc puisque les options sont très limitées après sa levée. Malgré les options disponibles, la plupart des producteurs s’attaquent au problème trop tard et la densité de mauvaise herbe cause des problèmes.

Si la morelle noire de l’Est, l’amarante à racine rouge résistante aux herbicides du groupe 2 et la petite herbe à poux vous préoccupent davantage, Gardien® Plus se révèle alors être un bon choix. Le mot « Plus » fait référence à l’ajout de flumioxazine à l’herbicide Gardien®, qui ajoute de la vigueur au mélange afin que vous puissiez constater une destruction plus rapide des mauvaises herbes levées. Le produit aide à détruire les grosses mauvaises herbes à feuilles larges qui sont difficiles à éliminer.

Paul Sullivan, un expert-conseil en productions végétales dans l’Est de l’Ontario, recommande également Gardien® Plus dans le cas de la culture sans labour. « Nous ne faisions qu’une application de Gardien® Plus et nous repassions pour appliquer Assure® II afin de maîtriser les graminées », dit-il. « L’herbicide Gardien® Plus trouve sa place dans les situations où nous tentons d’obtenir un mode d’action différent sur les amarantes et la morelle noire de l’Est. Nous avons trouvé que les autres produits n’étaient pas efficaces pour contrôler la famille des moutardes. Le chlorimuron-éthyl présent dans Gardien® Plus agit vraiment sur l’activité de la famille des moutardes. Nous nous servons maintenant de Gardien® Plus. »

Dans le passé, les champs de M. Kelly étaient infestés de mauvaises herbes résistantes aux herbicides du groupe 2, principalement les amarantes.  Gardien® Plus offre plusieurs modes d’action qui agissent sur les mauvaises herbes résistantes aux herbicides du groupe 2.
 

Lorsque l'information retrouvée sur ce site web est une référence seulement avec tout produit de protection des cultures, lisez et suivez méticuleusement les directives apparaissant sur l'étiquette.