Notre site web utilise des cookies afin d’optimiser votre expérience en ligne et vous fournir de meilleurs services. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez l’utilisation des cookies, conformément à notre Déclaration de protection des données.

Producteur se sert de Gardien® au soya en semis direct

Gardien® maîtrise le pissenlit dans les rotations de semis direct

Plusieurs producteurs dans l’Est du Canada ont adopté la culture de soya en semis direct. Il procure toutes sortes d’avantages économiques et de rendement, sans parler des bienfaits pour l’environnement.

Mais certaines mauvaises herbes, comme le pissenlit, envahissent les environnements de semis direct. Cette mauvaise herbe a une racine pivotante profonde qui, lorsqu’elle est établie, l’ancre au sol et en fait un adversaire formidable.

C’est le problème auquel Wayne Cantelon était confronté. Il possède une exploitation agricole dans le nord du comté Huron en Ontario. M. Cantelon est un producteur engagé, utilisant un régime de culture en semis direct, qui avait besoin de trouver une solution à son problème de pissenlits.

Le problème
« Nous cultivons du soya en semis direct et nous faisons du travail en bande (“zone-till”) dans le maïs mais, malgré le travail en bande,  les pissenlits et le laiteron potager ne sont pas détruits », explique M. Cantelon. « Si vous ne persistez pas à éliminer ces mauvaises herbes, elles vous envahiront. »

M. Cantelon fait suivre la culture de soya en semis direct avec les haricots blancs où le sol n'est travaillé qu’avant le semis. Les mauvaises herbes non-contrôlées pendant l’année de culture du soya réapparaîtront dans les haricots de consommation humaine.

« Vous n’obtenez pas le résultat escompté – il faut parfois arrêter la séquence sinon la situation continue à se dégrader », dit M. Cantelon. « Le pissenlit est un problème persistant à cause du nombre de semences qu’il produit. Et il faut saisir toutes les occasions pour lutter contre le laiteron potager parce qu’une seule application ne résout pas le problème. »

Mais maintenant qu’il a éliminé la plus grande partie du labour de sa rotation, M. Cantelon doit trouver une autre méthode pour maîtriser les pissenlits.

La solution
Que ce soit dans le cas du semis sans labour, avec travail minimal du sol ou avec labour vertical, un traitement peu coûteux au glyphosate avant le semis fournit un bon contrôle des vivaces et des annuelles d’hiver qui peuvent être présentes. L’ajout d’herbicides résiduels au moment de l’application prolonge la période sans mauvaises herbes et peut, dans certains cas, éliminer la nécessité d’un deuxième passage avec le pulvérisateur.

« Je vois plusieurs producteurs qui utilisent l’herbicide Gardien® en mélange en cuve avec Boundary®», dit Mike Cowbrough, un spécialiste en mauvaises herbes du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires Rurales. « Les deux options offrent un brûlage et un contrôle résiduel. Gardien® se montre hautement performant pour éloigner le pissenlit pendant de longues périodes, même au printemps suivant, ce qui est vraiment avantageux pour les producteurs qui font la culture du blé sans labour, directement dans le chaume du soya IP.

« Gardien® agit vraiment bien sur les pissenlits et le laiteron potager », rapporte M. Cantelon. « J’aime son effet résiduel sur les plantules de pissenlits également.  Lorsque nous utilisons Gardien®,  nous observons que les champs sont plus propres l’année suivante».

Un avantage supplémentaire
Une autre raison pour laquelle M. Cantelon se sert de Gardien® est pour augmenter le niveau de suppression des mauvaises herbes à feuilles larges. « Ceci semble se produire lors de l’application de l’herbicide en prélevée », affirme-t-il. « Je suppose que nous ajoutons des coûts au brûlage, mais je pense que nous maîtrisons mieux les mauvaises herbes dans l’ensemble, tout en luttant contre le laiteron des champs et les pissenlits. Nous ajoutons la plupart de la valeur à la récolte de soya de cette année-là, mais nous en ajoutons aussi à la récolte de l’année suivante. »

Boundary® est une marque déposée de Syngenta.

Lorsque l'information retrouvée sur ce site web est une référence seulement avec tout produit de protection des cultures, lisez et suivez méticuleusement les directives apparaissant sur l'étiquette.