Réduire le stress thermique tout en maintenant la protection thermique avec Nomexᵐᵈ

Pour une protection maximale contre les incendies, le corps doit être couvert aussi entièrement que possible de vêtements de protection ignifuges. Des pantalons longs et des manches longues sont nécessaires; les travaux se font donc à haute température dans les climats chauds et humides.

Les travailleurs industriels peuvent, à juste titre, être préoccupés par le stress thermique potentiel lorsqu'ils portent des vêtements de protection.

Il y a trois facteurs à l'œuvre : les conditions externes, notamment la température, l'humidité, et le vent; le poids et le type de vêtement; ainsi que le type et le niveau d'activité.

Facteurs qui contribuent au stress thermique :

Toute activité entraîne une production de chaleur par notre corps. Cette chaleur doit être évacuée ou éliminée par la peau ou les vêtements afin que le corps maintienne un équilibre de température adéquat. Si le corps ne peut pas évacuer toute la chaleur qu'il produit, un stress thermique se produit. Le corps dispose de deux moyens principaux d'évacuer la chaleur :

1. Transfert de chaleur à sec — lorsque la température environnante est inférieure à celle de notre peau. Puisque notre température corporelle interne est supérieure à 90 °, le transfert de chaleur à sec se produit la plupart du temps.
2. Transfert de chaleur par évaporation — transpiration et évaporation de la sueur. La transpiration crée une couche d'humidité sur la surface de votre peau; lorsque cette eau s'évapore, notre corps se refroidit. L'équilibre entre la chaleur que notre corps produit pendant une activité et la chaleur qui est évacuée par le transfert de chaleur à sec et par évaporation détermine à quel point nous avons chaud ou froid.

Le poids importe plus que le type de tissu.

Lorsqu'il est question du vêtement comme tel, le poids du tissu détermine davantage que le type de tissu s'il y aura stress thermique, et quand, dans des environnements chauds et humides.

Les fabricants de vêtements ignifuges indiquent habituellement le poids du tissu en onces par verge carrée (oz/vg2). Cela a une incidence sur le poids global du vêtement.

Par exemple, les vêtements faits de fibres Nomexᵐᵈ de DuPontᵐᶜ et de tissu Proteraᵐᵈ de DuPontᵐᶜ sont considérés comme très légers. Once pour once, ils offrent la protection la plus élevée au poids le plus léger possible. Avec un poids de 4,5 oz/vg2, un vêtement fait de fibres Nomexᵐᵈ IIIA de DuPontᵐᶜ peut peser aussi peu que 1,33 livre.

À l’opposé, même les combinaisons en coton ignifuge les plus légères offertes sur le marché sont fabriquées de tissus dont le poids spécifique est de 7 oz/vg2, alors que certains tissus en coton ignifuge communément utilisés pour les combinaisons ont un poids spécifique de 9 oz/vg2. Le poids plus important de ces tissus signifie que les vêtements en coton ignifuges pèsent généralement au moins une livre de plus que les vêtements en fibre Nomexᵐᵈ.

                                 Le poids réel du tissu diffère du poids spécifique. © 2012 DuPont.

 

La perméabilité à l'air contribue également à réduire le stress thermique

La perméabilité à l'air est la capacité d'un tissu à laisser passer l'air à travers le matériau. Puisque la plupart des vêtements ignifuges offerts sur le marché sont traités ou couverts de produit ignifuge, ces vêtements ne sont pas seulement plus lourds, mais leur perméabilité à l'air est également faible. À l’opposé, les vêtements fabriqués avec la fibre Nomexᵐᵈ et le tissu Proteraᵐᵈ de DuPontᵐᶜ offrent jusqu'à deux fois plus de perméabilité à l'air qu'un tissu ignifugé.

La chaleur, l'humidité et le niveau d'activité, plutôt que le type de tissu porté, sont les facteurs qui contribuent le plus au stress thermique. Gardez ces facteurs à l'esprit lorsque vous sélectionnez un vêtement ignifuge afin de tenir compte du confort de l'utilisateur et de vous assurer d'éviter les facteurs pouvant entraîner un stress thermique.

                                          La perméabilité à l'air change selon que le tissu est à mailles lâches ou serrées.
 


                                       © DuPont 2012. Proteraᵐᵈ est 2 fois plus perméable à l'air qu'un tissu ignifugé. © 2012 DuPont.

 

Gestion de l’humidité et confort thermique

Le facteur final à prendre en considération est la gestion de l’humidité. Lorsque le corps passe d'un transfert de chaleur à sec à un transfert de chaleur par évaporation, la capacité d'un vêtement à éloigner l'humidité du corps et à l'aider à l'évaporer constituera un facteur clé dans le confort ressenti par l'utilisateur. Les vêtements fabriqués avec la fibre Nomexᵐᵈ et le tissu Proteraᵐᵈ de DuPontᵐᶜ permettent de dissiper efficacement l'humidité.


                                                Gestion de l'humidité par la fibre Nomexᵐᵈ et le tissu ignifugé.

                                           © DuPont 2012. Gestion de l'humidité par le tissu Proteraᵐᵈ et le tissu ignifugé. © 2012 DuPont.

 

Conclusion

La résistance aux flammes intégrée des tissus fabriqués avec la fibre Nomexᵐᵈ et le tissu Proteraᵐᵈ de DuPontᵐᶜ n'est pas seulement inhérente, mais elle contribue à réduire le stress thermique en offrant un vêtement plus confortable grâce à un poids plus léger, ainsi qu'à une meilleure perméabilité à l'air et gestion de l'humidité.