NFPA 1991 – Établissement des normes pour les équipements de protection individuelle utilisés lors d’interventions d’urgence

La norme NFPA 1991 prescrit des niveaux de protection minimums pour les équipements de protection individuelle utilisés lors d’interventions d’urgence en présence de vapeurs, d’éclaboussures de liquide et de matières particulaires dans les environnements contenant des matières dangereuses.

Aperçu de la norme NFPA 1991

L’objectif de la NFPA 1991, une norme régissant les ensembles de protection contre les vapeurs en cas d’urgence lorsque des matières dangereuses sont en cause, édition 2005, consiste à « établir un niveau minimum de protection pour le personnel d’intervention d’urgence contre les vapeurs nocives, les éclaboussures de liquide et les environnements chargés de particules lors d’incidents concernant des matières dangereuses, et contre des agents chimiques et biologiques terroristes particuliers sous forme de vapeur, d’éclaboussure de liquide et d’environnement chargé de particules lors d’incidents terroristes chimiques et biologiques » (§ 1.2.1, NFPA 1991 [édition 2005]). En 1991, l’emphase portait sur la protection contre les vapeurs, mais les vêtements sont maintenant directement mis à l’essai pour assurer une protection totale du corps contre les liquides et, sur la base d’une fuite de gaz vers l’intérieur, pour assurer une protection de tout le corps contre les particules.

Détails sur les exigences d’essai relatifs à la norme NFPA 1991

La NFPA 1991 porte sur la protection contre les vapeurs, les éclaboussures de liquide et la matière particulaire lors d’incidents en présence de matières dangereuses. La NFPA 1991 est une norme « d’ensemble » qui régit la protection de tout le corps, de la tête aux pieds, à l’exception de l’appareil respiratoire. Les vêtements assujettis à la NFPA 1991 doivent être conformes à la définition du niveau A décrit à l’article 29CFR1910.120 (sur les opérations en matière de déchets dangereux et les interventions d’urgence). Les essais spécifiques requis par la NFPA 1991 comprennent :

  • Gonflage des ensembles pour déterminer l’intégrité de l’étanchéité aux gaz
  • Essai de type « douche » pour démontrer l’intégrité de l’étanchéité aux liquides
  • Essai de perméabilité contre une batterie de 21 produits chimiques industriels, deux agents de guerre et quatre autres produits chimiques dangereux censés représenter des armes potentiellement terroristes. Les matériaux des vêtements, les gants, les chaussures et les visières sont tous assujettis aux essais de barrière contre les produits chimiques
  • Essai de résistance à l’éclatement, de résistance aux perforations, de rendement par temps froid, de résistance à l’abrasion et de fatigue de souplesse des matériaux des combinaisons, des gants et des chaussures
  • Essai de résistance à la rupture pour les coutures et les fermetures
  • Essai de fuite et de résistance de montage des clapets d’échappement
  • Essai permettant d’évaluer l’usage fonctionnel des ensembles et le niveau de dextérité des gants
  • Contact de la flamme avec la surface

La NFPA 1991 prévoit deux avenants facultatifs : pour s’échapper d’un embrasement éclair et pour les gaz liquéfiés. L’avenant d’échappement à un embrasement éclair nécessite un niveau plus élevé de résistance à l’inflammabilité en surface et exige que le vêtement puisse retenir l’air après avoir été soumis à un embrasement éclair de gaz propane. Pour l’option de gaz liquéfié, les matériaux sont mis à l’essai afin de déterminer les dommages de flexion encourus à la suite d’une exposition à basse température et pour vérifier la perméabilité aux gaz liquéfiés plus concentrés (ammoniaque, chlore et oxyde d’éthylène).

Pour voir les produits homologués en vertu des normes NFPA, y compris la norme NFPA 1991, visitez le site SafeSPECᵐᶜ 2.0.